Collectes et distributions alimentaires

Dossier

Beaucoup d’association luttent contre le gaspillage alimentaire en collectant, à tous les stades, des aliments pour les distribuer ensuite aux plus démunis. Il s’agit à la fois de répondre à l’urgence sociale par l’aide alimentaire et de lutter contre le gaspillage. 

Ces initiatives sont soutenues par Le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) et par la très récente loi  française sur le gaspillage alimentaire.


La collecte proprement dite

Le grand public connaît bien les collectes de produits alimentaires longue conservation effectuées aux caisses ou à la sortie des grandes surfaces et des magasins de proximité, par des associations comme les Banques alimentaires, la Croix Rouge, le Secours Populaire ou les Restos du Cœur.

On connaît moins les collectes quotidiennes réalisées par les associations auprès des agriculteurs, de la grande distribution, de l’industrie agro-alimentaire, ou sur les marchés.

Il s’agit cette fois de récupérer des denrées périssables encore consommables mais qui pour toutes sortes de raisons (excédents, mauvais calibrage, date limite proche) vont être retirées du circuit de vente.

 

La redistribution

Toutes ces collectes n’ont qu’un but : redistribuer les denrées sauvées des poubelles aux personnes en situation de précarité, soit gratuitement soit en échange d’une faible participation financière. Et souvent par l’intermédiaire d’associations intermédiaires dans le cadre d’accords de partenariat. C’est le cas des banques alimentaires qui ne distribuent pas directement les denrées, mais les confient à des associations locales au contact de la population.

La redistribution peut se faire sous forme de colis, de repas partagés ou d’accès à des épiceries sociales ou solidaires, qui proposent aux bénéficiaires un grand choix de produits, moyennant une petite participation.

 

Une incroyable logistique qui fait appel à des milliers de bénévoles

 Toute cette chaîne fait appel à un nombre impressionnant de bénévoles.

La collecte nationale des Banques Alimentaires réunit ainsi, le dernier week-end de novembre, près de 130 000 bénévoles dans toute la France.

Il faudra ensuite trier et stocker les produits de première nécessité recueillis, avant de les livrer aux partenaires.

Mais ils sont aussi des milliers de bénévoles réguliers à participer aux collectes quotidiennes de denrées périssables.

Collecter tôt le matin fruits et légumes, produits carnés, produits laitiers, essentiels à l’équilibre alimentaire, les transporter, les trier selon les règles d’hygiène et de sécurité les plus strictes, les livrer dans la journée aux associations partenaires : cela met en jeu une énorme logistique.

De plus en plus nombreuses avec l’augmentation de la pauvreté et la sensibilisation au gaspillage, les associations qui collectent et/ou redistribuent les aliments recherchent en permanence des bénévoles.

 En voici quelques unes, mais il y en a bien d'autres, souvent locales.

Les banques alimentaires

Les restos du coeur

La croix rouge française

Aurore

 

Retour
Rechercher une mission bénevole #Collecte #Environnement #Dossier #Développement durable

En savoir plus